Allemagne : vers une énergie 100% renouvelable grâce aux centrales électriques au gaz compatibles avec l’hydrogène ?

transition énergétique l'allemagne et les centrales au gaz

Publié le

Une nouvelle stratégie pour atteindre les objectifs de décarbonisation

Face à la nécessité de développer des sources d’énergie renouvelable et de réduire les émissions de CO2, l’Allemagne se tourne vers les centrales électriques au gaz prêtes à fonctionner à l’hydrogène. Malgré certaines controverses, le gouvernement allemand mise sur cette solution pour assurer sa transition énergétique sans recourir à l’énergie nucléaire. En février 2024, un accord a été trouvé entre le Chancelier, le Ministre de l’économie et le ministre des finances sur les éléments clés d’une nouvelle stratégie concernant les centrales électriques du pays.

Des appels d’offres pour encourager le développement de centrales au gaz prêtes pour l’hydrogène

Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement allemand prévoit de lancer des appels d’offres pour la construction de nouvelles capacités de production d’électricité à base de gaz naturel, jusqu’à 4 fois 2,5 GW. L’objectif est de disposer de centrales électriques au gaz qui pourront être converties rapidement en centrales à hydrogène lorsque cette technologie sera suffisamment mature.

  • Soutien à la recherche et au développement dans le domaine de l’hydrogène
  • Rénovation des infrastructures gazières existantes pour les rendre compatibles avec l’hydrogène
  • Incitations financières pour favoriser l’émergence d’un marché de l’hydrogène vert en Allemagne.

Le captage et stockage du carbone, une solution controversée temporairement envisagée

Toutefois, l’utilisation massive de centrales électriques au gaz représente également un défi environnemental, notamment en termes d’émissions de CO2. Pour y faire face, l’Allemagne soutient également la recherche et le développement sur les technologies de captage et de stockage du carbone (CSC). L’idée est de « greenwashing » les centrales électriques au gaz non prêtes pour l’hydrogène en capturent leurs émissions de dioxyde de carbone. Cependant, cette solution soulève des controverses quant à son efficacité réelle et à ses coûts économiques et environnementaux. De plus, la viabilité du captage et stockage du carbone reste à prouver à grande échelle, ce qui incite le gouvernement allemand à privilégier davantage les solutions basées sur l’hydrogène.

Autre article à lire
La montée de l'autoconsommation avec les panneaux solaires

Les objectifs climatiques allemands : fermeture des dernières centrales au charbon en 2030

La mise en place de cette nouvelle stratégie s’inscrit dans les ambitions climatiques de l’Allemagne. Le pays vise notamment à fermer sa dernière centrale électrique au charbon d’ici 2030. De plus, l’Allemagne s’est engagée à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat. Les centrales électriques au gaz prêtes pour l’hydrogène apparaissent ainsi comme une option permettant de concilier ces différents objectifs.

Un pari sur l’avenir de l’hydrogène vert et son potentiel pour les centrales électriques

Si la stratégie allemande est ambitieuse, elle repose également sur un pari : celui du développement rapide et efficace de l’hydrogène vert, produit par électrolyse de l’eau grâce à des sources d’énergie renouvelable (éolien, solaire, etc.). L’hydrogène vert a le potentiel de révolutionner le secteur énergétique en offrant une alternative propre et durable aux combustibles fossiles, mais il reste encore coûteux et peu répandu aujourd’hui.

  • Investissement massif dans la recherche et le développement autour de l’hydrogène vert
  • Création de partenariats régionaux et internationaux pour favoriser la mise en place de projets pilotes et d’infrastructures dédiées
  • Mise en place d’un cadre réglementaire incitatif et d’aides financières pour faciliter le déploiement de l’hydrogène vert sur le marché.

En conclusion, les centrales électriques au gaz compatibles avec l’utilisation d’hydrogène représentent pour l’Allemagne un outil clé dans sa transition énergétique. Cependant, la réussite de cette stratégie dépendra en grande partie de la capacité du pays à développer rapidement et efficacement l’hydrogène vert et les technologies associées.