Le changement climatique a des conséquences considérables. D’après les modèles climatiques, le changement climatique pourrait causer des dommages irréversibles à notre monde.

L’effet de serre provoque une augmentation de la température moyenne de la planète en piégeant les gaz et les polluants dans l’atmosphère terrestre, ce qui perturbe l’équilibre de nombre de nos fragiles écosystèmes.

Qu’est-ce que le changement climatique et comment nous affecte-t-il ?

Le changement climatique est un concept qui décrit la manière dont la température moyenne de la Terre et les conditions climatiques mondiales normales ont évolué au fil du temps.

Bien que le climat de la Terre soit en constante évolution en raison de sa position et de la quantité d’énergie solaire qu’elle reçoit, le monde subit une hausse continue de la température depuis l’ère préindustrielle.

Depuis 1880, la température moyenne de la Terre a augmenté d’un peu plus d’un degré Celsius (deux degrés Fahrenheit), selon la NASA.

Cette chaleur supplémentaire perturbe les régimes climatiques normaux de la planète, ce qui entraîne une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les ouragans, les tornades et les vagues de chaleur.

Le changement climatique a des conséquences négatives telles que l’augmentation du niveau des mers, l’acidification des océans, la famine, les incendies de forêt, les sécheresses, les maladies infectieuses et la perte de la variabilité écologique, souvent appelée biodiversité.

Quels sont les facteurs qui influencent le changement climatique ?

Les émissions de gaz à effet de serre sont la principale cause du changement climatique sur Terre.

Le dioxyde de carbone, le méthane et l’oxyde nitreux sont les gaz à effet de serre les plus courants, qui retiennent la chaleur dans l’atmosphère, ce qui fait augmenter les températures mondiales et entraîne un changement climatique.

Ces polluants sont libérés dans l’air à la suite de la combustion de combustibles fossiles, de la déforestation et d’autres opérations industrielles. Si certains de ces éléments sont produits naturellement, l’augmentation de l’activité humaine depuis la révolution industrielle a accéléré l’intensité et la propagation des émissions de gaz à effet de serre.

Changement climatique et réchauffement de la planète : quelle est la différence ?

La distinction entre le réchauffement planétaire et le changement climatique est que le premier fait référence à une augmentation des températures moyennes mondiales. Le changement climatique comprend de nombreuses facettes et manifestations différentes de notre climat changeant, telles que les famines, les incendies de forêt et les sécheresses.

Autre article à lire
Comment réduire la consommation d'eau et ce qu'elle vous permet d'économiser

Le réchauffement de la planète, ainsi que les autres défis environnementaux qui affectent notre monde, tels que les conditions météorologiques extrêmes, la fonte de la glace de mer arctique, les incendies de forêt, l’élévation du niveau de la mer, le blanchiment des récifs coralliens et la perte de biodiversité, sont tous des exemples de changement climatique.

Comment le changement climatique affecte-t-il l’environnement ?

Les températures augmentent en raison du changement climatique, ce qui peut nuire aux principales ressources comme la nourriture et l’eau. Voici d’autres façons dont il a un impact sur l’environnement :

  • Les cultures sont affectées par la hausse des températures.
    La température moyenne à la surface de la Terre, ainsi que la température de nos mers, continuent d’augmenter, ce qui affecte de manière disproportionnée de nombreux endroits et entraîne une instabilité du système climatique.
    L’évaporation augmente avec le réchauffement de la surface de la Terre, ce qui entraîne une augmentation des précipitations dans les zones touchées par des tempêtes, ce qui peut contribuer à des inondations ou à la détérioration des cultures.
  • Comment le changement climatique affecte-t-il l’environnement ?
    Les sécheresses se produiront dans des zones plus éloignées des trajectoires des tempêtes, comme les régions plus chaudes et plus sèches, où l’évaporation sera plus importante et les précipitations moins abondantes.
    La baisse des niveaux d’eau devient la nouvelle norme au fil du temps, rendant de nombreux endroits intenables pour les habitants locaux. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’humanité a jusqu’en 2030 pour limiter le changement climatique ou faire face à une augmentation significative des risques de chaleur excessive, d’inondations et de sécheresses qui toucheront des centaines de millions de personnes dans le monde.
    Pour contribuer à prévenir le réchauffement de la planète, apprenez à réduire votre empreinte carbone.
  • Le niveau de la mer s’élève.
    De plus, lorsque la température des océans augmente, davantage de calottes polaires et de glaciers fondent, ce qui modifie l’habitat de nombreuses espèces arctiques et contribue à l’élévation du niveau des mers.
    Les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique contiennent actuellement plus de 99 % de l’eau douce de la planète (à elle seule, la calotte glaciaire de l’Antarctique fait à peu près la taille des États-Unis et du Mexique réunis).
    L’élévation du niveau de la mer repousse les tempêtes vers l’intérieur des terres, contaminant les sols avec du sel, détruisant les zones humides et provoquant des dégâts ou des inondations dans les zones côtières.