Des îles aux terres fertiles : comment le recyclage des panneaux solaires bouleverse-t-il l’industrie énergétique belge ?

Écologie industrielle panneaux solaires recyclés

Publié le

Recyclage panneaux solaires : la révolution belge

L’essor fulgurant des énergies vertes a propulsé les panneaux solaires au cœur des stratégies énergétiques. Pourtant, une question persiste : que deviennent-ils en fin de vie ? La Belgique semble avoir trouvé un rythme de croisière dans cette nouvelle ère de responsabilité environnementale avec une montée en puissance du recyclage des panneaux solaires. Ce phénomène n’est pas uniquement porteur d’espoir pour la santé de notre planète, mais marque aussi un tournant dans la manière dont l’industrie envisage son cycle de vie technologique.

Pourquoi la Belgique recycle-t-elle autant ?

Le recyclage des panneaux solaires en Belgique connaît une croissance spectaculaire. Ces systèmes, dont le terme de vie frôle les trois décennies, se voient confrontés au mur du temps. À l’échelle globale, les chiffres soulignent l’urgence : plus de 150 000 tonnes attendues au rebut en France d’ici 2030 et un total vertigineux de 850 000 tonnes sur les prochaines trente années, selon les projections basées sur les installations de 2019.

En 2022, les chiffres parlent d’eux-mêmes : près de 3 900 tonnes collectées par Soren, l’éco-organisme dédié, et plus de 4 000 tonnes traitées par les centres de recyclage. L’objectif affiché pour 2030 ? Atteindre les 42 000 tonnes avec une volonté claire : un recyclage à haute valeur ajoutée.

Une ascension record dans le recyclage des panneaux solaires

La dynamique belge est incontestablement positive. Avant 2017, la France envoyait ses panneaux à recycler chez ses voisins du nord. PV Cycle Belgique rapporte un record : plus de 400 tonnes dès le premier trimestre de 2024. Cela représente quelque 18 500 panneaux. Si ce nombre paraît modeste comparé à celui de la France, il illustre néanmoins une augmentation significative par rapport aux 658 tonnes collectées en 2023.

Autre article à lire
Recyclage de la télévision près de chez vous

La Belgique continue de renforcer sa capacité photovoltaïque, franchissant le cap des 10 GWc fin 2023, soit une progression de 70 % par rapport à l’année précédente. PV Cycle Belgique anticipe cette croissance en nouant des partenariats étroits avec plus de 400 vendeurs de panneaux et professionnels du recyclage.

La prévoyance écologique : un enjeu intégré dès la conception

Qu’il s’agisse d’un achat en Belgique ou en France, une écoparticipation modique permet aux propriétaires de panneaux photovoltaïques d’assurer leur recyclage sans frais supplémentaires lorsqu’ils atteignent leur fin de vie. Plus de 200 points de collecte facilitent cette démarche écoresponsable.

À ce jour, nous pouvons nous réjouir que jusqu’à 94 % des matériaux constituant ces panneaux soient réutilisables. Verre, aluminium, plastique, cuivre, argent et même silicium peuvent être introduits dans un nouveau cycle productif. Le silicium, élément central du panneau solaire, peut vivre jusqu’à quatre nouvelles existences dans des produits diversifiés.

La transition énergétique et le recyclage des panneaux solaires vont bien au-delà d’une simple mesure environnementale ; ils témoignent d’une transformation profonde dans la pensée industrielle et sociétale vis-à-vis du développement durable. La Belgique semble avoir pris le pas dans cette danse vers un avenir plus vert, démontrant par là même que l’innovation technologique peut être aussi respectueuse de notre environnement que bénéfique pour notre économie.