Le processus innovant d’Orano pour le recyclage des batteries usagées

orano et le défi du recyclage des batteries

Publié le

Une technologie de pointe pour la valorisation des métaux dans les batteries

Orano, entreprise spécialisée dans l’énergie nucléaire et le traitement des déchets radioactifs, développe un procédé industriel novateur permettant de réaliser à la fois le broyage et la récupération des métaux présents dans les batteries usagées. Ce processus se déroule en deux étapes principales :

  • Le prétraitement, qui a pour objectif d’obtenir un mélange en poudre appelé matériau actif.
  • L’hydrométallurgie, qui finalise la récupération des métaux contenus dans les batteries.

Ce matériau en poudre est nommé « matière noire » avant que les différents éléments chimiques ne soient séparés et réutilisés pour de nouvelles batteries. Outre le recyclage des batteries, Orano cherche également à développer de nouveaux matériaux pour les cathodes afin de réduire la dépendance aux matières premières difficiles à approvisionner.

Minimiser les pertes lors du recyclage des batteries

Le défi pour Orano est de limiter les pertes liées à la collecte et aux taux de récupération lors du recyclage des batteries. L’hydrométallurgie et la chimie des poudres, cœur de métier d’Orano, sont étroitement liées à la problématique du recyclage des batteries. Grâce à un partenariat avec le groupe automobile franco-italo-américain Stellantis, via une co-entreprise, l’entreprise aidera ce constructeur à respecter les réglementations en matière de batteries et de leurs déchets.

Nouvelle réglementation pour promouvoir l’économie circulaire

Une nouvelle réglementation vise à favoriser l’économie circulaire grâce à des objectifs de collecte de déchets, de valorisation et de niveaux minimaux de contenu recyclé pour les batteries, notamment celles des véhicules électriques. Cette initiative devrait permettre de diminuer l’empreinte environnementale liée à la production et l’utilisation des batteries.

Les avantages de la technologie développée par Orano

La méthode innovante mise au point par Orano offre plusieurs avantages pour le secteur du recyclage des batteries :

  • Optimisation du processus de récupération : Grâce à l’alliance du prétraitement et de l’hydrométallurgie, cette technologie permet d’obtenir un taux de récupération plus élevé des métaux contenus dans les batteries usagées.
  • Réduction de la dépendance aux matières premières : En développant de nouveaux matériaux pour les cathodes, Orano contribue à limiter la dépendance aux matières premières rares et coûteuses.
  • Valorisation des déchets issus des batteries : En récupérant et en réutilisant les éléments chimiques présents dans les batteries usagées, cette technologie favorise une économie circulaire plus respectueuse de l’environnement.
  • Conformité aux réglementations environnementales : Les entreprises, comme Stellantis, pourront ainsi se conformer aux nouvelles dispositions légales en matière de collecte, de valorisation et de contenu recyclé des batteries de véhicules électriques.

Une étape importante vers une mobilité durable et écoresponsable

Avec le développement croissant du marché des véhicules électriques et la demande accrue de solutions de stockage d’énergie, le recyclage des batteries est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans le paysage industriel. Grâce à son processus innovant, Orano s’inscrit comme un acteur clé dans la transition vers une mobilité plus durable et écoresponsable, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique et à la préservation des ressources naturelles.

Un avenir prometteur pour le recyclage des batteries

Le potentiel offert par la technologie développée par Orano laisse entrevoir un avenir prometteur pour le secteur du recyclage des batteries. En optimisant le taux de récupération des métaux et en réduisant la dépendance aux matières premières, l’entreprise française se positionne comme un leader dans ce domaine, contribuant à une transformation durable de l’industrie automobile et du secteur énergétique mondial.

Autre article à lire
Recyclage des chauffe-eau : Comment se débarrasser de votre vieux chauffe-eau ?

Le processus innovant d’Orano pour le recyclage des batteries usagées

Une technologie de pointe pour la valorisation des métaux dans les batteries

Orano, entreprise spécialisée dans l’énergie nucléaire et le traitement des déchets radioactifs, développe un procédé industriel novateur permettant de réaliser à la fois le broyage et la récupération des métaux présents dans les batteries usagées. Ce processus se déroule en deux étapes principales :

  • Le prétraitement, qui a pour objectif d’obtenir un mélange en poudre appelé matériau actif.
  • L’hydrométallurgie, qui finalise la récupération des métaux contenus dans les batteries.

Ce matériau en poudre est nommé « matière noire » avant que les différents éléments chimiques ne soient séparés et réutilisés pour de nouvelles batteries. Outre le recyclage des batteries, Orano cherche également à développer de nouveaux matériaux pour les cathodes afin de réduire la dépendance aux matières premières difficiles à approvisionner.

Minimiser les pertes lors du recyclage des batteries

Le défi pour Orano est de limiter les pertes liées à la collecte et aux taux de récupération lors du recyclage des batteries. L’hydrométallurgie et la chimie des poudres, cœur de métier d’Orano, sont étroitement liées à la problématique du recyclage des batteries. Grâce à un partenariat avec le groupe automobile franco-italo-américain Stellantis, via une co-entreprise, l’entreprise aidera ce constructeur à respecter les réglementations en matière de batteries et de leurs déchets.

Nouvelle réglementation pour promouvoir l’économie circulaire

Une nouvelle réglementation vise à favoriser l’économie circulaire grâce à des objectifs de collecte de déchets, de valorisation et de niveaux minimaux de contenu recyclé pour les batteries, notamment celles des véhicules électriques. Cette initiative devrait permettre de diminuer l’empreinte environnementale liée à la production et l’utilisation des batteries.

Les avantages de la technologie développée par Orano

La méthode innovante mise au point par Orano offre plusieurs avantages pour le secteur du recyclage des batteries :

  • Optimisation du processus de récupération : Grâce à l’alliance du prétraitement et de l’hydrométallurgie, cette technologie permet d’obtenir un taux de récupération plus élevé des métaux contenus dans les batteries usagées.
  • Réduction de la dépendance aux matières premières : En développant de nouveaux matériaux pour les cathodes, Orano contribue à limiter la dépendance aux matières premières rares et coûteuses.
  • Valorisation des déchets issus des batteries : En récupérant et en réutilisant les éléments chimiques présents dans les batteries usagées, cette technologie favorise une économie circulaire plus respectueuse de l’environnement.
  • Conformité aux réglementations environnementales : Les entreprises, comme Stellantis, pourront ainsi se conformer aux nouvelles dispositions légales en matière de collecte, de valorisation et de contenu recyclé des batteries de véhicules électriques.

Une étape importante vers une mobilité durable et écoresponsable

Avec le développement croissant du marché des véhicules électriques et la demande accrue de solutions de stockage d’énergie, le recyclage des batteries est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans le paysage industriel. Grâce à son processus innovant, Orano s’inscrit comme un acteur clé dans la transition vers une mobilité plus durable et écoresponsable, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique et à la préservation des ressources naturelles.

Un avenir prometteur pour le recyclage des batteries

Le potentiel offert par la technologie développée par Orano laisse entrevoir un avenir prometteur pour le secteur du recyclage des batteries. En optimisant le taux de récupération des métaux et en réduisant la dépendance aux matières premières, l’entreprise française se positionne comme un leader dans ce domaine, contribuant à une transformation durable de l’industrie automobile et du secteur énergétique mondial.