Autonomie d’une voiture électrique et angoisse du conducteur

Les véhicules électriques continuent de gagner en popularité et offrent plusieurs avantages par rapport aux véhicules traditionnels. Ils ont un meilleur son, sont moins chers à faire fonctionner et sont meilleurs pour l’environnement. Malheureusement, ils présentent aussi des inconvénients.

Les véhicules électriques ont une autonomie limitée et ont besoin d’un approvisionnement régulier en électricité pour continuer à fonctionner.

Il s’agit également d’une nouvelle technologie, et l’infrastructure disponible pour les prendre en charge est encore en développement. Pour de nombreux conducteurs, cela crée ce que l’on appelle l’angoisse de l’autonomie.

Alors, qu’est-ce que l’anxiété d’autonomie, et comment pouvez-vous la surmonter ?

Qu’est-ce que l’angoisse de l’autonomie ?

L’anxiété liée à l’autonomie est une émotion que de nombreux propriétaires de VE ressentent, en particulier lorsqu’ils sont de nouveaux conducteurs.

L’anxiété liée à l’autonomie est la crainte de manquer d’énergie avant d’atteindre la destination prévue et de ne pas pouvoir recharger la batterie.

Elle découle du fait que si un véhicule traditionnel peut faire le plein sur presque n’importe quelle autoroute, les stations de recharge ne sont pas encore aussi omniprésentes.

Par conséquent, la possibilité de tomber en panne d’électricité et de ne pas pouvoir se brancher est une préoccupation valable.

L’autonomie d’un véhicule électrique dépend également de divers facteurs. Il s’agit notamment du terrain sur lequel vous conduisez, de la vitesse à laquelle vous roulez et du poids de votre véhicule.

Malheureusement, tout le monde ne comprend pas assez bien ces facteurs pour avoir confiance en sa capacité à prédire pleinement l’utilisation de sa batterie.

L’anxiété liée à l’autonomie est-elle justifiée ?

L’anxiété liée à l’autonomie est compréhensible, mais elle est souvent injustifiée.

Les véhicules électriques ont une autonomie de plus en plus longue, beaucoup dépassant les 200 kilomètres. De ce fait, l’autonomie n’est pas quelque chose qui compte sur les petits trajets.

De nombreux conducteurs de VE ne rechargent leur véhicule qu’une fois par semaine, ce qui est suffisant pour la plupart des usages, comme les déplacements domicile-travail.

S’il est important de tenir compte de l’autonomie pour les longs trajets, cette préoccupation s’estompe à mesure que l’infrastructure de recharge des VE s’améliore.

Le nombre de stations de recharge est en constante augmentation. Il est donc de moins en moins plausible que vous vous retrouviez dans un endroit sans accès à une telle station.

8 façons de surmonter l’angoisse de l’autonomie

Si vous possédez un VE, une petite dose d’anxiété liée à l’autonomie est inévitable. Elle est particulièrement fréquente si vous ne possédez pas votre véhicule depuis très longtemps. Il existe cependant de nombreuses façons de réduire votre anxiété d’autonomie.

1. Chargez votre VE à la maison

L’anxiété liée à l’autonomie dépend de la quantité d’énergie dont vous disposez. Investir dans un chargeur domestique vous permet de charger votre voiture la nuit et de commencer chaque trajet avec une batterie pleine.

Les chargeurs domestiques ne sont pas obligatoires pour posséder un VE. Mais ils sont pratiques, et si vous êtes souvent préoccupé par l’autonomie, ils peuvent valoir la peine d’être payés.

2. Prévoyez de longs trajets

L’anxiété liée à l’autonomie se manifeste principalement sur les longs trajets. Si vous effectuez un court trajet qui est loin de la limite d’autonomie, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Vous pouvez rendre les longs trajets moins stressants en déterminant la distance exacte avant de partir.

Autre article à lire
Les vélos électriques sont-ils bons pour l'environnement ?

Cela vous permet non seulement de prévoir la quantité d’énergie dont vous avez besoin, mais aussi de déterminer un itinéraire plus court.

3. Utilisez une application de station de recharge

Des stations de recharge sont constamment construites, et il se peut qu’il y ait plus de stations disponibles pour vous que vous ne le pensez.

Si vous savez que votre itinéraire comprend l’accès à plusieurs stations, vous êtes moins susceptible de vous inquiéter de l’alimentation. Il existe désormais de nombreuses applications de recharge de VE qui incluent des cartes de toutes les stations disponibles.

Elles sont utiles pour trouver des stations à la fois avant et pendant la conduite.

4. Conduisez plus lentement

La vitesse à laquelle vous conduisez a un effet important sur la consommation d’énergie du VE.

Par conséquent, faire un effort pour conduire plus lentement peut vous permettre d’augmenter votre autonomie. Cela présente également des avantages évidents en matière de sécurité.

Il s’agit d’une information utile à connaître, car si jamais vous faites un trajet proche de l’autonomie de votre VE, vous pouvez ajouter de la distance en allant simplement plus lentement.

5. Utilisez le freinage régénératif

Tous les véhicules électriques offrent un freinage par récupération. Dans un système de freinage régénératif, le moteur agit comme un générateur lorsque vous appliquez le frein et utilise l’énergie créée par le freinage pour charger la batterie.

Cela ne va pas recharger complètement une batterie, mais cela ajoute de l’énergie à la batterie et évite d’utiliser de l’énergie chaque fois que vous appuyez sur la pédale de frein.

Si vous voulez utiliser le freinage régénératif pour augmenter l’autonomie, vous devez l’activer au réglage le plus élevé.

6. Emporter moins de bagages

L’autonomie d’un véhicule électrique dépend en partie de son poids. Si vous faites un long voyage, il n’est pas toujours pratique de conduire un véhicule vide.

Mais vous pouvez augmenter l’autonomie de votre voiture en ne transportant rien dont vous n’avez pas besoin. Il convient également de noter que l’autonomie annoncée d’un véhicule électrique est basée sur le véhicule vide.

7. Utilisez moins de fonctions supplémentaires

Si vous aimez utiliser l’air conditionné en conduisant, vous pouvez ouvrir les fenêtres à la place. Le contrôle de la température, bien que pratique, utilise la batterie, et cela inclut le chauffage.

Bien qu’il n’y ait aucune raison d’être inconfortable en conduisant, si vous voulez augmenter l’autonomie de votre voiture, vous devriez utiliser ces fonctions le moins possible.

8. Conduisez une voiture hybride

Si vous n’avez pas encore acheté un véhicule électrique, une solution à l’anxiété liée à l’autonomie est d’acheter un véhicule hybride à la place. Les véhicules hybrides peuvent être alimentés à la fois par le gaz et l’électricité.

Ils sont souvent utilisés par des personnes qui veulent un véhicule électrique pour les courts trajets, mais qui préfèrent un véhicule à essence pour les longs trajets. Si vous effectuez principalement des trajets courts, un véhicule hybride vous permettra tout de même de faire la plupart de vos déplacements à l’aide de l’énergie électrique.

Réduisez votre anxiété liée à l’autonomie

L’anxiété liée à l’autonomie est un phénomène courant chez les conducteurs de VE. L’autonomie des VE est une préoccupation valable lorsqu’on décide d’acheter ou non un véhicule électrique.

Malgré tous les avantages de l’énergie électrique, les stations de recharge ne sont pas encore aussi répandues que les stations-service.

L’angoisse de l’autonomie ne doit cependant pas vous dissuader d’acheter un VE, et elle est facilement gérable si vous en possédez déjà un.

Les véhicules électriques sont capables de vous emmener partout, à condition de vérifier la distance à parcourir et la disponibilité des stations avant de prendre la route.